Les différentes fonctions du carnet

Posté dans : Pratique artistique 0

À quoi sert un carnet ?

Forcément, cette question doit vous paraître un peu idiote : à quoi sert un carnet ? Non, ne riez pas, elle est sérieuse cette question. Parce que l’objet de tous les jours qu’est le carnet possède des vertus certaines, et des utilisations multiples, qui sauront correspondre à tous. Je vous propose de faire le tour de celles-ci dans ce petit article qui, je l’espère, ne sera pas trop barbant, Je vous listerai les différentes fonctions du carnet et je vous montrerai à quel point cet objet du quotidien peut être un allié dans la vie de tous les jours. Il vous montrera aussi à quel point j’aime le carnet.

Les quatre fonctions d’un carnet.

Pour moi, un carnet est un outil. Il possède plusieurs fonctions importantes. Il me sert d’outil de développement personnel, d’outil d’organisation, d’outil de recherche et d’outil artistique. Que vous réunissiez toutes ces fonctions en un seul carnet, ou que vous possédiez un carnet pour chacune d’entre elles, cet objet bien plus intuitif et pratique qu’un smartphone, vous accompagne où que vous alliez et est un compagnon du quotidien indispensable !

Les différents outils/fonctions.

Si je reprends les choses dans le même ordre, le carnet, en y annotant mes pensées, va me permettre dans un premier temps d’identifier certaines problématiques. Il va dès lors me permettre d’identifier des objectifs et, une fois ceux-ci atteints, de quantifier et de voir le chemin parcouru. Je le nomme « le carnet de développement personnel » ou « carnet de gratitudes » quand j’y fais une listes de Merci la vie.

Le carnet permet également de trier les informations, les demandes, les envies, et de les définir dans le temps. Il permet donc de mieux s’organiser (et donc d’être plus productif). C’est le bullet journal, l’agenda. De la même façon, le carnet s’avère être un super support pour pouvoir écrire, collecter, dessiner des choses, de déposer ses idées, de coller des images ou que sais-je encore ? Il suffit pour s’en convaincre d’imaginer Léonard de Vinci sans carnet. Aurait-il été Léonard de Vinci ou aurions-nous eu connaissance de son génie ? Pas sûr.

Le « couteau suisse » de mes envies.

Enfin, un carnet est un objet d’expression qui permet de s’exprimer pleinement, en mots, en couleur. C’est le principe de l’art-journal ou des livres objet. Tenir un carnet en soi n’a rien de péjoratif. Certains pourraient penser, à tort, que seules les jeunes filles ou adolescentes s’en servent, comme dans le cas des carnets (ou journaux) intimes où l’on peut faire des petits cœurs dans la marge.

Mais tenir un carnet n’a rien à voir avec cela. Ses usages sont multiples. On en revient alors à celui que pouvait en avoir Léonard de Vince, ou même à ceux de Frida kalo. Leur usage est donc bien plus vaste et plus intuitif que les agendas et autres « bloc-notes » sur téléphone portable ou ordinateur. C’est le véritable couteau suisse des mes envies, adapter à ma personnalité curieuse, sans cesse en mouvement.

nouveautés vert garance

Des nouveautés chez Vert Garance

Vert Garance et ses nouveautés à Étable-sur-Mer

C’est toujours un plaisir de sortir et présenter des nouveautés. Est-ce-que celle-ci vont trouver acquéreurs??? Avec impatience on attends les retours des clients qui confirmera ou infirmera nos choix.

MILAË Sweet’s

Une nouvelle énergie de travail va commencer ! C’était chouette de rencontrer un nouveau lieu MILAË Sweet’s qui accueillera mes carnets (une boutique située à quelques kilomètre de chez moi)🤩… J’aime ce principe de boutique car il n’y a pas de permanence à faire et, surtout, je connais la personne qui est à la tête de cette nouvelle boutique. Je sais qu’il s’agit de quelqu’un qui s’intéresse vraiment à mes créations et à ma démarche créative. Caroline a décidé d’ouvrir sa boutique pour défendre le travail de l’art et de l’artisanat. Elle même est artisane et confectionne des broderies contemporaines en points compté.Elle exposera des œuvres et d’objets uniques (luminaire, bijoux, tableaux, accessoires textiles, aquarelles, photographies…).

 

Regards de Créateurs

Cela dit en passant, Je n’ai toujours pas rencontré l’équipe de Regards de créateurs😥. Dans le groupe privé, servant pour la gestion et l’organisation de la boutique, je viens de me faire remonter les bretelles car je voulais trop m’impliquer… En gros, on ne bouscule pas l’ordre établi… Oh mais pardon… ça fait juste long pour moi de ne pas savoir à qui j’ai à faire. Entre tout ce qui me revient en mémoire de ce que j’ai entendu sur les uns et les autres lors de mon installation… J’aimerais pourtant vraiment me faire une idée par moi-même…Et toujours pas de contrat, je commence à m’inquiéter et la moutarde commence sérieusement à me monter au nez…Permettez-moi l’expression!!!  Et mieux vaut éteindre le feu pour le moment. En attendant, je  vous dévoile quelques nouveautés qui seront chez Caroline.

 

nouveautés vert garance
Couverture en bois
onglets couleur chocolat
Reliure copte

Carnet Récup’ en hommage à mon père.

C’est une recherche autour de boites de cigares. Je les avais entassées et stockées bien précieusement chez mes parents. Je les avais même oublié. Ce n’est qu’à la mort de mon père que je les ai retrouvé. « Marielle on jette ça ? Non maman je les récupère et peut-être qu’un jour j’en ferai quelque chose » Merci papa pour ton inspiration, des années à fumer tes cigarillos. C’était ton petit plaisir du soir et je trouvais l’odeur écœurante. Aujourd’hui voici les boîtes revisitées, une super opportunités de nouveauté pour vert Garance🥰.

Pour aller plus loin

Se renseigner : MILAË Sweet’s

Découvrir le travail de caroline :  sa page Facebook

Découvrir Étable sur Mer

En parlant Récup’ découvrez ou redécouvrez le carnet façon junk-journal

Différence entre artisanat, création et mon stand dans la boutique

Posté dans : Fragements de vie 0

Le fait main, l’artisanat, la création.

Je veux revenir avec vous sur les trois notions que sont le fait main, l’artisanat et la création. Pour moi, elles sont vraiment distinctes et ne répondent pas aux mêmes exigences. Mais avant cela, je voulais aussi vous parler de l’installation de mon présentoir dans la boutique Regards de créateurs. Il s’est avéré compliqué de réussir à mettre mes carnets en valeur.

Le stand.

Chez moi, toutes mes créations sont disposées dans une vitrine. Celle-ci est assez grande, en bois blanc. Mes carnets et autres créations sont tous mis à l’intérieur, et elles trouvent dans cet espace leur cohérence, soit par la taille, soit par les couleurs, soit par les types d’ouvrages. Mais en arrivant devant mon stand, de couleur sombre (noir et gris), le casse-tête a commencé. Dans ma vitrine, les carnets sont à la verticale, ici, ils sont à plat pour la plupart, et ça ne me plaît pas. J’aime qu’il y ait du volume, mais là 😕. Les présenter à plat ne convient pas à l’idée que je m’en fais.

Alors j’essaye plein de positions, j’essaye de trouver une cohérence, mais entre 20 carnets (sur ce présentoir) et plus d’une quarantaine chez moi, l’effet n’est pas du tout le même. Je suis insatisfaite du résultat. J’expérimente plein de « formules » (par taille, par couleur) pour donner un impact visuel convenable. Je me suis arrêté sur cette présentation en attendant d’avoir plus d’expérience. Il faut que je sois patiente, c’est ma première implantation de magasin. Vous en pensez quoi ? Dites-moi si vous avez des idées. Ce sera un échange avec plaisir😉.

L’artisanat, la création et le fait main, la même chose ?

C’est vrai, on pourrait croire que ces trois notions sont les mêmes, et cela me pose problème, éthiquement parlant. Et puis aussi parce que je n’arrive pas à trouver ma place entre ces trois dénominations. Pour moi, je considère mon travail comme de l’artisanat d’art, car j’utilise des savoirs, comme la reliure par exemple, qui sont rattachés à l’artisanat. Et comme je les enjolive à ma manière, j’obtiens donc de l’artisanat d’art. Mais cela ne me convient qu’à moitié🤨.

Pour moi, le fait main est une distraction. Elle ne repose pas sur une rigueur particulière. Le but est de se faire plaisir, en loisir, pour soi-même. L’artisanat, c’est pour moi beaucoup de rigueur, de savoir-faire, mais cela implique, en gros, de refaire à peu près tout le temps la même chose, ou du moins de répéter des objets sur les mêmes processus pour des résultats similaires, avec une certaine perfection.

Imparfaites.

Enfin, la création s’appuie sur une démarche intellectuelle et un savoir-faire. Mais à la différence de l’artisanat, je ne peux pas (et ne veux pas😛) reproduire sans cesse le même objet. J’ai des bases relativement solides dans plein de domaines, mais n’arrive pas à me mettre dans un moule de « perfection ».

En ce sens, mes travaux comprennent des défauts. Oh, pas de grands défauts, un novice ne les remarquera peut-être pas, mais moi je les vois, je sais qu’ils existent. Au point que des fois je ne veux pas mettre le carnet en vente. Je dois m’y forcer. Aujourd’hui, maintenant que je comprends ces trois notions, je me sens plus détendue à l’idée de mettre en vente un carnet avec un « gros »défaut. Parce que ce défaut 😍 fait partie de son charme, de son âme aussi, en quelque sorte.

carnet aquarelle teinture curcuma et impression textile Vert Garance